Formation de Damayyi-Galemi (B1)

Cette formation, largement présente en Afar central, consiste ici en un empilement monotone de coulées basaltiques habituellement au nombre d’une dizaine, d’épaisseur uniforme, de teinte généralement grise, séparées par des scories de refroidissement aux bordures inférieure et supérieure de chacune d’elles. Elle est cependant susceptible de montrer des surépaisseurs  spectaculaires ( Day, Garbi, canyon ’Adayle par exemple). Elle a été observée en discordance sur toutes les formations précédentes. Elle se biseaute toutefois à l’Est sur les paléoreliefs du horst d’Ali Sabieh. 

Elle rend compte d’un régime volcano-tectonique d’extension simple, rapide et continue, donnant des séries capables de recouvrir de vastes territoires en Afar central.

 Du point de vue géochimique, cette formation a une alcalinité de type intermédiaire. 

Au Pliocène, cet épisode volcanique modifie profondément  le paysage. Celui-ci résultait de l’héritage des divers épisodes tectoniques antérieurs (rift de Golwa, massif d’Ali Sabieh). Il se présente ensuite comme un plateau horizontal (duquel émergent quelques rares reliefs rhyolitiques).

                                                       Formation Damayyi-Galemi (B1) sur formation Maryan’Ad-Harsa (Mi)

 

 

 

 

                                                                                                                                                                     Massif du Garbi 

 

 

Massif du Day                                                                                                 

    4549-pesp-day-modifie-2.jpg

 


 Canyon ’Adayle             

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXX

La série du Dahla des auteurs, dans son acception de définition de 1975, parait recouvrir à la fois les formations de Maryan Ad-Harsa et de Damayyi-Galemi ici évoquées.

 

Esquisse géomorphologique